Dutry & Co
introduction sponsoring vacatures
histoire liens documentation
salle d'expo foires contact
actions portes ouvertes distributeurs
Ajouter ce site Internet à vos favoris Imprimez la page, sans éléments superflus
Lire
Chauffage et environnement

Avenir de la biomasse

2010, l'année magique pour la Communauté européenne

C'est lors du sommet mondial de la Terre organisé en 1992 à Rio de Janeiro que furent pris les premiers accords internationaux concernant la limitation de l'effet de serre. Ils furent concrétisés davantage lors de la conférence des Nations unies sur le climat qui se déroula à Kyoto (Japon) en décembre 1997. La Communauté européenne s'est alors engagée à réduire de 8% sa production de dioxyde de carbone par rapport au niveau de 1990.

En novembre 1997, cette décision fut précédée du Livre blanc sur les ressources d'énergie renouvelables de la Communauté européenne. Celui-ci prévoyait que l'utilisation d'énergies renouvelables devait passer de 6 à 12 % de la production totale d'énergie entre 1995 et 2010, soit une hausse de 74,3 à 182 Mtep, soit un facteur 2,5.

Biomasse et autres énergies renouvelables

L'eau, le vent, le soleil et la biomasse sont les formes disponibles d'énergie renouvelable. Dans la Communauté européenne, et en Europe en général, on exploite déjà la plupart des options qu'offre l'eau. Il existe toutefois des barrières politiques à leur extension, surtout lorsqu'il s'agit de grands barrages qui engloutissent beaucoup de terres et présentent des risques sur le plan de la sécurité. L'énergie éolienne et solaire susciteront davantage d'intérêt mais leur potentiel est assez limité. La biomasse est, par conséquent, le principal atout de l'Europe.

Le Livre blanc de la Communauté européenne prévoit dès lors une multiplication par trois environ de l'utilisation de la biomasse entre 1995 et 2010. Pour cette année magique, la biomasse devra représenter 8,5 % de la production totale d'énergie, par rapport à 3,3 % en 1995, c'est-à-dire une hausse de 44,8 à 135 Mtep, soit un facteur 3. Sans conteste un défi gigantesque.

Ces accords ne sont pas sans conséquences économiques au sein des pays de la Communauté. Certains devront payer le prix fort pour l'énergie provenant de la biomasse ou d'autres sources renouvelables s'ils ne développent pas à temps les techniques les plus appropriées. D'autres voient dans leurs importantes réserves forestières un atout concurrentiel ainsi qu'un moyen de réduire leur dépendance par rapport à l'importation de sources d'énergie, ce qui améliorera leur balance commerciale. Ce sont surtout les pays scandinaves qui ont développé des projets d'envergure sur la biomasse.

Types de biomasse

Le biogaz provenant de déchets, de déchets de l'agriculture et de la sylviculture ainsi que de végétaux « énergétiques » constitue la principale sorte de biomasse. Les végétaux énergétiques, parmi lesquels le bois, doivent représenter, selon le Livre blanc, environ la moitié de la production énergétique à partir de biomasse.

Nous abordons ci-dessous les types de biomasse utilisables pour le chauffage domestique.

Biogaz

Le biogaz est un méthane produit à partir de la transformation bactérienne de divers déchets organiques. Il semble peu probable que d'ici peu, il soit disponible en grandes quantités pour le chauffage domestique. Dans la plupart des cas, le biogaz obtenu à partir de déchets est utilisé pour la production d'électricité. S'il existe quelques initiatives destinées à employer le biogaz de déchets pour chauffer des immeubles à appartements ou des quartiers, il ne se prête pas aux logements individuels. On peut également transformer ses propres déchets en biogaz à brûler sur place mais ces solutions ne rencontrent guère de succès bien qu'elles soient commercialisées depuis longtemps.

Granulés et briquettes de bois

Les granulés se composent de petites barrettes légères fabriquées à partir de déchets de bois comprimés des scieries. Ils constituent une avancée intéressante pour la combustion domestique de biomasse. Ils offrent tout d'abord une facilité d'emploi nettement supérieure à celle du bois : le granulat stocké dans des réservoirs souterrains ou en surface peut être amené automatiquement vers le brûleur. En outre, leur structure légère les rend idéaux pour la combustion. Ce sont surtout les pouvoirs publics suédois et autrichiens qui ont fait d'énormes efforts de promotion de ce matériau et ce, avec un succès mitigé.

Tout comme les granulés, les briquettes sont fabriquées à partir de déchets de bois comprimés. Elles sont toutefois moins pratiques et plus chères que le bois de chauffage et ne joueront probablement jamais un rôle important dans le domaine du chauffage domestique.

Bois de chauffage

Les pays où les granulés gagnent du terrain sont également ceux où le chauffage central au bois rencontre beaucoup de succès. Le chargement doit se faire manuellement tous les un à deux jours mais tout le reste est automatique. Par contre, dans la mesure où les granulés doivent être achetés et que, dans ces pays, le bois est généralement disponible gratuitement pour tout qui possède une scie, celui-ci demeure très prisé.

Sans compter que brûler du bois est une tradition vieille de plusieurs millions d'années (voir l'histoire de la chaleur par rayonnement) et chargée d'une importante plus-value sociale. Beaucoup associent encore chauffage d'ambiance à feu de bois. Et le feu au gaz a bien du mal à s'imposer face à un tel concurrent. Du côté des brûleurs de granulés, on essaie également de recréer le spectacle des flammes, mais sans grand succès à vrai dire.

Bref, le bois de chauffage est, dans de nombreux pays, une tradition bien ancrée qui rend difficile la commercialisation des biocarburants alternatifs. Avec pour conséquence que toute stratégie qui s'inscrit à l'encontre de cette tradition ne peut qu'être un demi-succès. Le passage aux granulés ne réussira que là où le stockage du bois pose problème, c'est-à-dire dans les zones fortement urbanisées. En région rurale, le bois de chauffage demeure incontestablement la solution la plus facile pour passer de combustibles fossiles aux biocombustibles.

Les organisations écologistes préfèrent les granulés au bois. Outre leur côté moderne, ils ont la réputation d'être respectueux de l'environnement. La différence est toutefois très minime. Certes, l'air contenu dans les granulés permet une combustion quasi complète, celle-ci peut également être réalisée avec du bois de chauffage grâce aux nouvelles technologies. Nous abordons plus longuement ce sujet au chapitre Qualité des gaz de combustion. Les granulés permettent de plus un contrôle plus sévère sur la qualité des matières premières. Bon nombre de défenseurs de l'environnement craignent que le foyer au bois ne serve en même temps de four à déchets. Si le risque est réel, l'information et le contrôle peuvent éviter bien des catastrophes. Le « brûle-tout » n'est plus qu'à peine défendu en Europe et plus d'un modèle de poêle à bois sera également nocif si on y fait brûler des matières synthétiques, par exemple. À quoi s'ajoute que la production de granulat de bois requiert beaucoup d'énergie, à moins que l'on n'utilise de la sciure. Mais là aussi, la source est limitée et la sciure est employée pour bien des applications dans le secteur de la construction (les plaques d'aggloméré par exemple).

En conclusion, le bois est aujourd'hui le combustible idéal pour le chauffage à la biomasse en région rurale. En zone urbaine, d'autres options comme le granulat ou le biogaz présentent de meilleures perspectives à long terme. Des initiatives lancées dans plusieurs grandes villes, parmi lesquelles Helsinki, prouvent que le bois de chauffage peut également être une solution réaliste pour les citadins, à condition de leur garantir le service adéquat. Il s'agit surtout d'assurer la livraison régulière de petites quantités de bois, faciles à stocker, la consommation et la date de livraison correspondante étant tenues à jour sur ordinateur. La qualité du bois de chauffage, les techniques de combustion pour améliorer la qualité des gaz de combustion sont autant de points importants, en parallèle à une sylviculture durable.

[Résumé ] [Effet de serre ] [Sources d'énergie ] [Avenir de la biomasse ]
[Sylviculture durable ] [Qualité du bois de chauffage ] [Qualité de la fumée ]
[Pluies acides ] [Cycle de vie ] [Conseils de chauffage écologique ]
[Normes et règlementations ]

Ajouter ce site Internet à vos favoris Imprimez la page, sans éléments superflus

 
Tulikivi - poêles de masse en pierre stéatite
Danskan - poêles à bois scandinaves
HOXTER foyers et foyers chaudières
Altech - poêles en pierre ollaire
ORTNER - poêles de masse et poêles en faience
Paterno - poêles à pellets

Lohberger - poêles au bois et à pellets

Big Green Egg : le barbecue des chefs
Alpina - poêles au gaz
Lohberger - cuisinières au bois

Le Panyol : four au bois pour pizza, pain, etc..

Ecostone - chauffage électrique rayonnant
Logmatic - fendeur de bûche
 

Toutes informations sur les prix des combustibles en Belgiques, inclus bois et pellets

 

 

 
Visitez la salle d'expo internationale de Dutry & Co
Visitez la salle d'expo internationale de Dutry & Co
   

Mots clèfs de ce site internet : chaudière bois - cheminée - cheminée-chaudière - cuisinière au bois - four à pain et pizza - foyer de masse - insert-cheminée - pellets - poêle scandinave - poêle à bois - poêle au gaz - poêle de masse - poêles à pellets - poêle en faïence - poêle ou foyer - poêle en stéatite - poêle-cheminée - poêle - poêle-chaudière - poêle de sauna - poêle-cheminées - poêles à granulés de bois - radiateur - stéatite - poêles - cheminées - foyers ouverts - chaudières à bois - fendeurs de bûche - poêles en stéatite - poêles scandinaves - poêles de masse en stéatite - inserts-cheminées - poêles - poêles cheminées - radiateurs - poêles en faïence
France : poêles de masse - poêles en stéatite - poêles en pierre ollaire - poêles à bois - poêles scandinaves - poêles au gaz - big green egg barbecue - chauffage électrique - fendeur de bûches

Plus d'info sur Dutry & Co Trouvez votre distributeur local avec notre moteur de recherche de distributeurs de poêles et cheminées toutes marques Foires, portes ouvertes et soirées d'information sur les poêles et les cheminées Documentation gratuite des marques trouvées sur ce site internet Contactez Dutry & Co Le Centre Vidéo de Dutry & Co Profitez d'un financement avantageux pour les poêles et les cheminées Profitez d'un financement avantageux pour les poêles et les cheminées Quelques liens sélectionnés Calculez vos économies De website van Dutry & Co in het nederlands Trouvez votre distributeur local avec notre moteur de recherche de distributeurs de poêles et cheminées toutes marques - Wallonie Trouvez votre distributeur local avec notre moteur de recherche de distributeurs de poêles et cheminées toutes marques - France Plusieures options pour brûler du bois chez Dutry & Co Plusieures options pour brûler des pellets chez Dutry & Co Plusieures applications de la stéatite chez Dutry & Co Chaudières à bois et aux pellets - poêles-chaudières & cheminée-chaudières chez Dutry & Co Plusieures options pour cuisiner au bois chez Dutry & Co Plusieures options pour faire du sur-mesure chez Dutry & Co Divers actions sur les poêles et cheminées de Dutry & Co Visitez la salle d'expo internationale de Dutry & Co